J’AI CHANTÉ OU J’AI CHANTER* ?

Trucs et astuces pour se souvenir quand mettre l’infinitif er ou le participe passé é

J'ai + participe passé
J’ai + participe passé

L’infinitif est le nom du verbe, le participe passé sert à conjuguer le verbe ou joue le rôle d’adjectif.

Pour éviter une coquille dans une phrase, on remplace le verbe qui se finit par le son é par un verbe qui se termine en ir (du 2ème ou 3ème groupe). Si le nouveau verbe est à l’infinitif (courir, finir), le verbe qui pose question est à l’infinitif, il se termine par er. Si le nouveau verbe n’est pas à l’infinitif (couru, fini), le verbe qui pose question est un participe passé, il se termine par é.

Mais encore ? Explication par l’exemple :

J'ai mangé
J’ai avalé un bon gâteau

J’ai mangé un excellent gâteau = j’ai englouti un succulent dessert au chocolat et non j’ai engloutir* un fabuleux cake. Il s’agit bien du participe passé, on écrit é.

Nous sommes heureux de vous rencontrer bientôt = nous sommes contents de vous voir prochainement. Il s’agit bien du verbe à l’infinitif,  on écrit er.

Il est parti ranger sa valise
Il est allé préparer sa valise

Il est allé préparer sa valise = il est parti faire sa valise.

Allé peut être remplacé par  parti : il s’agit du participe passé, on écrit  é.

Préparer peut être remplacer par faire  : il s’agit de l’infinitif, on écrit er.

Jouer de la guitare est stimulant
Jouer de la guitare est grisant

Jouer de la musique est bon pour le moral = faire d’un instrument met de bonne humeur.

Enchanté de sa randonnée
Enchanté de sa balade

Enchanté de sa balade en montagne, Luc prévoit une randonnée hebdomadaire = content de sa promenade, Luc projette de visiter toute la région à pieds.

Enchantés de leur balade
Enchantés de leur randonnée

Dans cette phrase, enchanté est employé comme un adjectif, il s’accorde donc en genre et en nombre avec l’objet ou la personne qu’il qualifie, ici Luc. Dans les phrases suivantes, enchantées correspond à filles, usées qualifie chaussures.

Enchantées de leur séjour, les filles sont prêtes à repartir en Normandie = satisfaites de leurs vacances, elles veulent revoir la Normandie.

Trop usées, les chaussures ne serviront plus. Trop vieilles, elles vont aller à la poubelle.

Pour la petite histoire :

Le nom infinitif  date de 1348, nom issu du latin Modus infinitivus, qui signifiait mode sans limite, sans fin car il représente le « mode impersonnel  du verbe qui exprime l’action ou l’état de façon abstraite et indéterminée », c’est-à-dire sans préciser ni qui ni quand. (Marcher, bondir, courir). https://www.cnrtl.fr/etymologie/infinitif

Le nom participe, passé ou présent,  date de 1265. Participe signifie partage. Le participe est la « forme modale du verbe qui participe de l’adjectif et du verbe », autrement dit qui peut être utilisée comme un adjectif ou conjuguée avec un auxiliaire (être ou avoir). (Marché-marchant / bondi-bondissant / couru-courant). https://www.cnrtl.fr/etymologie/participe

  • : ne s’écrit ni ne se dit.